Protection combinée et renforcée pour faire face à la montée inéluctable du variant Omicron

Communiqué de presse - PDF

Protection combinée et renforcée pour faire face à la montée inéluctable du variant Omicron

 

Alors que les chiffres épidémiologiques en Région bruxelloise indiquent une légère baisse après le pic de la 4e vague , il est primordial de ne pas sous-estimer la propagation imminente et extrêmement rapide du variant Omicron. Pour y faire face en préservant le système de soins de santé et le fonctionnement de notre société en général, il est indispensable de se protéger tous ensemble à travers la vaccination et les gestes protecteurs de base, afin de contenir le plus possible les nouvelles contaminations.

Nettement plus contagieux que le variant Delta, le variant Omicron va très prochainement devenir le variant dominant en Belgique. Pour contenir la hausse du nombre d'infections et pour éviter une saturation du système de soins de santé, la Cocom rappelle l'importance de la vaccination et du respect de toutes les mesures mises en place.

La primo-vaccination contre le Covid-19 combinée ensuite à la vaccination de rappel restent les meilleures protections contre le virus et ses variants. Pour se faire vacciner, il est possible de prendre rendez-vous sur la plateforme Bru-Vax ou en appelant le Call-Center au 02/214.19.19, ou bien de se rendre dans un point de vaccination sans rendez-vous. Toutes les informations sur les lieux de vaccination en Région de Bruxelles-Capitale sont disponibles sur le site web coronavirus.brussels.

Pour rappel, les personnes éligibles à la dose booster (dose de rappel) doivent respecter un délai de quatre mois après un vaccin Pfizer, Moderna ou AstraZeneca et de deux mois après un vaccin Johnson&Johnson. Les vaccins utilisés pour la dose de rappel sont les vaccins ARNm, Moderna ou Pfizer, très efficaces contre le Covid-19.

Toutefois, la vaccination seule ne suffit pas, en particulier avec l'arrivée des fêtes de fin d'année qui sont souvent synonymes de davantage de contacts sociaux. Afin de se protéger et de protéger les personnes vulnérables de son entourage, il est indispensable de multiplier les gestes/comportements protecteurs comme :

  • limiter ses contacts (d'autant plus si l'on est une personne vulnérable),
  • se voir en extérieur si possible et veiller à bien ventiler les espaces intérieurs pour les réunions au domicile, en veillant à respecter la distanciation sociale et le port du masque,
  • porter des masques chirurgiques (qui protègent mieux que les masques en tissu) ou un masque FFP2 si vous êtes une personne vulnérable,
  • utiliser des autotests (disponibles en pharmacie et dans les supermarchés) lorsqu'on planifie des rencontres en famille, entre amis, en plus de ces mesures de base,
  • se mettre en quarantaine et se faire dépister dès l'apparition du moindre symptôme lié au Covid-19 (toux, difficultés respiratoires, fièvre, courbatures, fatigue, perte du goût et/ou de l'odorat, nez bouché, mal de gorge, ou encore diarrhée) en prenant rendez-vous via la plateforme brussels.testcovid.

Par ailleurs, pour soutenir la capacité de tracing et de testing bruxelloise et soulager la pression sur la première ligne de soins, deux outils digitaux ont vu le jour au début du mois de décembre. Il s'agit, d'une part, d'un outil d'auto-évaluation, permettant d'évaluer si un test coronavirus est utile via un questionnaire simple en ligne et d'obtenir un code pour prendre un rendez-vous gratuit dans un centre de test bruxellois. D'autre part, il s'agit d'un formulaire de signalement des contacts à haut risque accessible via la plateforme fédérale masante.belgique.be, permettant d'accélérer la procédure de tracing. Concrètement, les personnes contaminées par le Covid peuvent y renseigner la liste de leurs contacts à haut risque et leurs coordonnées téléphoniques ou des collectivités qu'ils ont fréquentées. Les contacts à haut risque identifiés reçoivent alors par SMS un code qui leur permettra à leur tour de se faire dépister.

Vaccination en entreprise

Nous remercions le monde de l'entreprise qui vient supporter la campagne de vaccination en proposant la dose de rappel sur le lieu de travail !

Neuf entreprises volontaires participent déjà à ce projet-pilote. A Bruxelles il s'agit de Solvay. Et la Ville de Bruxelles a également décidé de participer à l’effort national pour accélérer la vaccination avec le booster contre le Covid-19 en proposant de faire le rappel aux travailleurs de la Ville et de ses satellites.

En Wallonie il s'agit de GSK, et en Flandre d'Aperam, BASF, Arcelor, Janssen Pharmaceutica, SCK, Agfa et Evonik. Ces entreprises répondent à une série de critères préalablement établis, parmi lesquels un nombre minimum de 1.000 travailleurs, le maintien d'une activité sur site (pas de télétravail) ainsi que l'existence d'un service interne de médecine du travail.

À terme, une évaluation permettra d'envisager l'extension du dispositif à d'autres entreprises et nous lançons déjà un appel aux entreprises qui souhaitent tenter l'expérience.

Anticipation

Dans le cas où les contaminations viendraient à s’envoler dans les prochains jours en raison de l'extrême contagiosité du variant Omicron, des procédures spécifiques de gestion de crise sont en cours de préparation pour notamment assurer la continuité des services de soin et de santé, comme les secteurs essentiels, le dispositif de testing & de tracing et la capacité d'absorption des hôpitaux.

Enfin, nous souhaitons à tous les Bruxellois.es de bonne fêtes de fin d'année en toute sécurité.

La situation épidémiologique et vaccinale en Région de Bruxelles-Capitale

Situation épidémiologique

Le taux d'incidence (c'est-à-dire le nombre d'infections pour 100.000 habitants sur 14 jours) diminue : il atteint maintenant le taux de 1.211 le 23/12, contre 1.454 le 16/12.

Le taux de positivité (soit la proportion de tests positifs par rapport à l’ensemble des dépistages effectués) diminue et passe à 10,0% le 23/12, contre 13,2% le 16/12

La valeur R (soit le nombre d’infections provoquées par une personne malade) reste sous le seuil de 1 à 0,88 le 23/12.

Admissions en hôpital et dans les unités de soins intensifs

Le nombre d'hospitalisations est en baisse. Ce 22/12, 358 personnes étaient hospitalisées en Région bruxelloise, contre 389 le 16/12. Le nombre de personnes en unités de soins intensifs dans les hôpitaux bruxellois diminue légèrement : il est de 103 le 22/12, contre 108 le 16/12.

On déplore 5 personnes décédées ce jour en Région bruxelloise.

communique_de_presse_23_12_2021_-_etat_de_la_vaccination.png

La vaccination complète et le respect des gestes protecteurs et des mesures sanitaires restent essentiels pour se protéger des formes sévères de Covid-19 et des variants plus virulents.

 

Plus d'informations sur le dispositif Covid-19 à Bruxelles sur coronavirus.brussels. Suivez aussi notre actualité sur Facebook, Twitter et Instagram.